Logo: La Creuse Conseil Général

Bibliothèque départementale de la Creuse

Culture et lecture près de chez vous

Schneck, Colombe

L'increvable Monsieur Schneck / Colombe Schneck, impr. 2006

Wikipédia


Famille


Colombe Schneck est née à Paris le 9 juin 1966. Sa grand-mère maternelle, Ginda, est originaire de Lituanie. Venue en France en 1924 pour y faire ses études, elle y épouse un médecin juif d'origine russe, Simkha Apatchevesky, avec qui elle a deux enfants : une fille, Hélène, la mère de Colombe Schneck (décédée en 2001), et un garçon, Pierre, son oncle, qui allait devenir l'écrivain Pierre Pachet (1937-2016). La nièce de Ginda, Salomé Bernstein, est morte à Auschwitz en 1943.
Le père de Colombe, Gilbert Schneck, est mort en 1990 à l'âge de 58 ans. Juif, il fut caché pendant la guerre par, entre autres, Charles Schmitt, un instituteur de Nontron, et par Thérèse Moreau, une couturière de Périgueux. L'assassinat de son père, Max, en 1949 à Strasbourg a constitué un fait divers national. Gilbert fut également médecin sur le front lors de la guerre d’Algérie, notamment à Sétif.
Colombe Schneck est la sœur du photographe Antoine Schneck, la cousine du scientifique François Pachet, de l'écrivain Yaël Pachet, et la cousine par alliance de l'écrivain Pierre Michon.
Elle a deux enfants : Balthasar (né en 1999) et Salomé (née en 2003).
Elle est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel.

Formation


Elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et référence souhaitée|titulaire d'une maîtrise de Droit public de l'université Paris 2.

Carrière


Elle a été journaliste à Arrêt sur images du 15 avril|1995|à la télévision}} au date|12|décembre|1999|à la télévision, l'émission de décryptage des médias de Daniel Schneidermann, avant de rejoindre référence souhaitée|en 2000 le groupe Canal+ (NPA Midi et Soir, L'Appartement, etc.) et plus particulièrement i>Télé, la chaîne d'information en continu du groupe, où elle a animé i>media de 2001 à 2007.
De septembre 2006 à juin 2009, elle produit et présente également J'ai mes sources, une émission quotidienne consacrée aux médias diffusée sur France Inter du lundi au vendredi de heure|9 35 à {{heure|10.
De septembre 2009 à juin 2012, elle produit et présente l'émission littéraire Les Liaisons heureuses le samedi après-midi sur France Inter en partenariat avec Le Monde des livresRéférence insuffisante. Avant cela, elle fut chroniqueuse dans l'émission Le Fou du roi sur cette même radio. Depuis septembre 2012, elle écrit une chronique littéraire quotidienne diffusée sur France Inter.
Dans son roman, La Réparation (2012), elle restitue une partie de l'histoire de sa famille disparue à Auschwitz. Ce livre est traduit en italien, polonais, allemand, hollandais et chinois.
En 2013, elle obtient une résidence d'écriture à la Villa Médicis à Rome et une bourse mission Stendhal, décernée par l'Institut français et effectuée à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie.
En janvier 2015 sort son livre Dix-sept ans, dans lequel elle revient sur l'IVG qu'elle a subie à cet âge, narration déclenchée à la suite de l'influence d'une autre romancière, Annie Ernaux, qui avait elle aussi raconté plusieurs décennies plus tard son avortement, dans son ouvrage publié en 2000 L'Événement.