Logo: La Creuse Conseil Général

Bibliothèque départementale de la Creuse

Culture et lecture près de chez vous

Monfils, Nadine

Journaliste, réalisatrice et productrice. - Enseignante à l'Université européenne d'écriture et à l'école des comédiens Paralax, (Bruxelles) (en 2012). - Auteur de romans policiers
Les Fleurs brûlées / Nadine Monfils, 1990 ["âgée de 30 ans" ?]
Les vacances d'un serial killer / Nadine Monfils, impr. 2012
Premier supplément à la "Bibliographie critique de la nouvelle de langue française", 1940-1990 / René Godenne, 1992, p. 266, née en 1953
Canadiana, 1992
Site officiel de l'auteur - http://www.nadinemonfils.com (2012-07-23)

Wikipédia


Mariée, mère de deux enfants, Nadine Monfils enseigne la morale et publie en même temps son 1er|livre Contes pour petites filles perverses aux éditions le Cri. Éclectique, elle excelle dans tous les genres : poésie (douze prix), théâtre, bande dessinée (un projet de scénario adapté des "vacances d'un serial killer" avec Borris), roman, nouvelle... Le théâtre fait beaucoup appel à elle puisqu'elle a elle-même joué dans des pièces en wallon brabançon au Cercle l'Effort d'Ottignies. Parmi ses amitiés littéraires, il faut notamment citer Thomas Owen avec qui elle partageait un goût certain pour le fantastique, Bernard Noël, Marcel Moreau, Frédéric Dard et Jean-Pierre Jeunet côté cinéma.
Pendant des années, elle donne des cours d'écriture de scénario au Parallax (école de comédiens) en compagnie de Pascal Vrebos, à l'U.E.E. (Université européenne d'écriture créative et audiovisuelle). Elle a également rédigé des chroniques littéraires dans Père Ubu, journal satirique belge, pendant dix ans. Depuis 3 ans, elle écrit des critiques de polars pour Focus.
Elle dirige une galerie d’art, pendant 7 ans, à Bruxelles et a fait carrière comme comédienne. Elle a travaillé avec le cinéaste Walerian Borowczyk.
Elle est également critique de cinéma dans Tels Quels (revue homosexuelle).
Elle a animé des ateliers d’écriture dans les prisons (notamment à Rouen).
Elle a entre autres créé le personnage du commissaire Léon, le flic qui tricote. Elle est en outre l'un des auteurs de la version française de Blade, Voyageur de l'Infini sous le pseudonyme masculin de Jeffrey Lord (numéro166 : L'Ogresse de Manala, 2006 ; numéro174 : La Malédiction des ombres, 2007 ; numéro177 : Les Seigneurs des ténèbres, 2007).
Thomas Owen écrit d'elle dans une postface : Citation|Elle est pareille à ses héroïnes. Elle demeure maîtresse de la situation. Quand on l'interpelle, elle se retourne, se penche en avant, trousse son jupon, montre son derrière et s'envole par-dessus les toits.