Logo: La Creuse Conseil Général

Bibliothèque départementale de la Creuse

Culture et lecture près de chez vous

Lob, Jacques

Traduit de l'anglais en français
Ecrit aussi en anglais
Pseudonyme de Jacques Loeb
Scénariste et dessinateur de bandes dessinées
Employé pour :
                   - Lob (1932-1990)
Les Aventures sidérales d'Arlette et Charley / scénario de Jacques Lob ; dessin de Dan, 1986-
Den : le voyage fantastique à nullepart / [texte et dessins de] Richard Corben ; [traduit par Jean-Pierre Dionnet, Jacques Lob et Philippe Manoeuvre], 1978
Lone Sloane ; Delirius / painted by Druillet, text by Lob, [1978]
L'Homme au landau / [texte et dessins de] Lob, 1977
Dict. de la bande dessinée / Henri Filippini, 1989
Guide de la bande dessinée / Philippe Bronson, 1986 : Lob Jacques
Quotidien de Paris, 1990-05-26/27, p. 24
Monde, 1990-05-27/28

Wikipédia


Jacques Lob exerce plusieurs métiers : apprenti tapissier, apprenti boucher, fabricant de valises, livreursfn|Gaumer|2010, etc. Après son service militaire en Algérie, il devient dessinateur humoristique, collaborant à de nombreux périodiquessfn|Gaumer|2010. En 1963, sur les conseils de Jean-Michel Charlier, il commence ses travaux de scénariste par des histoires courtes pour Pierre Guilmard, Jean-Claude Mézières, Jo-El Azara pour des périodiques comme Record, Chouchou, Tintin, Spirou, Pilotesfn|Gaumer|2010. En 1964, il collabore pour la première fois avec Georges Pichard pour Ténébrax, dans Chouchousfn|Filippini|2007. En 1967, avec Georges Pichard, il crée Submerman dans Pilotesfn|Filippini|2007 et Blanche Épiphanie dans V Magazine incise|qui paraît également dans les pages de Métal Hurlant et France Soirsfn|Filippini|2007 et, en 1968, tous deux lancent Ulysse, qui paraît dans Linus, Charlie Mensuel, Phénixsfn|Gaumer|2010.

Passionné de science-fiction, Lob collabore avec Robert Gigi pour la trilogie du Dossier des soucoupes volantes, publiée de 1969 à 1975 dans Pilotesfn|Gaumer|2010sfn|Filippini|2007. À partir de 1972, il scénarise Delirius, mis en image par Philippe Druillet, Les Mange-bitume pour José Bielsa et, surtout, il lance avec Marcel Gotlib, dans Pilote, le super-héros Superdupontsfn|Filippini|2007, dont le dessin est ensuite assuré par Alexis, Jean Solésfn|Gaumer|2010, etc. Lob reprend le dessin avec L'Homme au landeau (1975), Batmax (1981), Roger Fringant (1976)sfn|Gaumer|2010. Il collabore de nouveau avec Alexis pour un récit de science-fiction post-apocalyptique : Le Transperceneige ; néanmoins, le dessinateur meurt en 1977 et Lob ne relance cette narration qu'en 1982, servie par le dessin de Jean-Marc Rochette, dans (À suivre)sfn|Gaumer|2010. Lob participe également à des hors-séries de L'Écho des savanes avant d'exercer, en 1984, le rôle de rédacteur en chef pour Chicsfn|Gaumer|2010, son propre journal, qui ne compte que neuf numérossfn|Filippini|2007. Pour Edmond Baudoin, Lob scénarise Intérieur noir et collabore avec Jean-Pierre Danard pour des histoires dans Okapi en 1986 ; c'est aussi en 1986 qu'il est distingué par le grand prix de la ville d'Angoulême, qui récompense l'ensemble de la carrière d'un auteursfn|Gaumer|2010. En 1988, il travaille de nouveau avec Baudoin, il crée le personnage de Carla, femme chauffeur de taxisfn|Filippini|2007.
Il meurt d'un cancer le date|24 mai 1990.
Patrick Gaumer décrit son œuvre comme "sensible et généreuse", d'une grande originalité ; sa carrière est "l'une des plus exemplaires du 9e" artsfn|Gaumer|2010. Ainsi nommé en son honneur, le prix Jacques-Lob récompense chaque année "un scénariste remarquable"sfn|Gaumer|2010.