Logo: La Creuse Conseil Général

Bibliothèque départementale de la Creuse

Culture et lecture près de chez vous

Picq, Pascal

Paléoanthropologue. - Maître de conférences au Collège de France (en 2001)
Employé pour :
                   - Picq, Pascal G (1954-....)
L'articulation temporo-mandibulaire des hominidés : biomécanique, allométrie, anatomie comparée et évolution / par Pascal G. Picq, 1990
Aux origines de l'humanité / sous la dir. de Yves Coppens et Pascal Picq, 2001
Le goût de la science : comment je suis devenu chercheur / textes rassemblés par Julie Clarini, DL 2005

Wikipédia


Pascal Picq est né le Date-|22|janvier|1954 à Bois-Colombes. À cette époque, ses parents sont maraîchers. Au début des années 1960, lorsque la banlieue s'urbanise, son père se reconvertit dans le transport routier et sa mère va travailler en usine. Élève peu doué pour les matières classiques et surtout passionné par le sport, il effectue ses études secondaires dans le lycée technique d'Argenteuil et obtient son bac E (Mathématiques et techniques). Il s'oriente initialement vers les études de physique à l'université de Villetaneuse puis à l'université Pierre-et-Marie-Curie.
Au cours de l'année de sa licence, Pascal Picq rencontre les professeurs Bernard Vandermeersch et Yves Coppens qui le font s'orienter vers la paléoanthropologie. Après un DEA de paléontologie des vertébrés et de paléontologie humaine et une thèse sur l'articulation temporo-mandibulaire des hominidés, il obtient son doctorat en 1983. Ses études post-doctorales ont lieu aux États-Unis à l'université Duke où il devient chercheur associé et enseignant en anatomie au Lien |Duke University Medical Center sous la houlette de l'anthropologue William Hylander. C'est au cours de son séjour américain qu'il rencontre sa femme.
Pascal Picq rentre en France avec elle et leurs deux premiers enfants en 1991 et devient maître de conférences au Collège de France, attaché à la chaire de Paléoanthropologie et Préhistoire du professeur Yves Coppens, position qu'il occupe de nombreuses années avant de devenir responsable de l'unité de paléoanthropologie et d'anatomie fonctionnelle (UPAF) appartenant à cette chaire.