Laurie-Anne Estaque est née en 1972 dans la Creuse où elle vit et travaille. Diplômée d’un DEUG mention ISAV (Image Spectacle Audio-Visuel) à l’Université Blaise Pascal de Montpellier et du DNSEP Art, elle s’installe dans la Creuse à Aubusson. C’est là où elle va consacrer son travail artistique à des thématiques récurrentes par l’utilisation de signes étatiques ou économiques comme les logos ou les drapeaux.
C’est en 2006 que commence son travail autour de la cartographie.

En 2009, son exposition L’idéal serait un projet s’attache à montrer une variété de dessins ainsi que deux grands projets cartographiques. Le premier, intitulé Europeana, une brève histoire du XXe siècle, est la pièce inaugurale d’une série à venir. Des dessins réalisés sur papier de grand format (180 x 130 cm) à la gouache, aquarelle ou crayon de couleur autour de thématiques ou d’ouvrages littéraires dont les dessins en sont en quelque sorte « l’illustration ».
Sa vie en Creuse l’implique dans des projets associatifs avec Quartier Rouge autour de notions liées à l’espace public, et collectifs avec L’Atelier de géographie populaire du Plateau de Millevaches qui développe des ateliers de cartographie avec les habitants afin de mieux comprendre leur territoire.
Elle est invitée en Islande pour participer au Fresh Winds Festival, une résidence internationale qui s’est déroulée entre décembre 2015 et janvier 2016. C’est sur cette terre volcanique qu’elle commence à développer un travail de gouache et de broderie autour de la carte géologique de la lune The south side of the Moon.
En 2019, Quartier Rouge lui propose d’inaugurer « ÉCLIPSES » une collection d’œuvres sérigraphiées.
En 2020, elle réalise une série de douze dessins intitulée Le dernier repas qui illustre les derniers repas de condamnés à mort aux États-Unis.
Cette même année, elle commence la création d’un grand dessin : Elle est où ma forêt ? — sur l’exploitation de la forêt en France et plus particulièrement en Limousin sur le territoire du plateau de Millevaches. En 2021, elle conçoit un nouveau projet de sérigraphie Pôle position, une série de 43 sérigraphies uniques autours de formes, couleurs, superpositions et transparence.
Son travail est visible en ligne sur le site Documents d’artistes Nouvelle-Aquitaine

Entrée libre et gratuite aux heures d'ouverture de la médiathèque